Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au centre de cette sphère, il y a le point commun universel de la vie. Difficile de lui donner un nom, à part « point commun universel » ou « dénominateur commun ». Certains le nomment « Vertu du Tao », d’autres « Verbe », d’autres « Saint-Nom ».

Texte de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le point commun de la vie, le Saint-Nom.
Nous avons tous un point commun : nous sommes vivants, la vie nous rassemble

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

Le blog où se trouvent les satsang est ici

 

 

 

 

 

 

Les scientifiques, pour illustrer les origines de toutes les espèces vivantes, se servent d’un schéma qui ressemble à un buisson sphérique. Au centre du buisson, il y a la première cellule vivante, née dans la « soupe » de l’océan premier et, au fur et à mesure des évolutions, les troncs se séparent en branches, les branches en branches plus petites, etc.

 

 

Ce sont des arbres généalogiques, avec tous les différents embranchements selon les espèces. Il y a le tronc des vertébrés, puis de ce tronc partent les poissons, les mammifères, les batraciens, les reptiles, les ovipares, puis les grands singes qui forment un autre embranchement, puis les hominidés jusqu’à nous, les homos sapiens-sapiens.

 

 

Au centre de la sphère, il y a le point commun de la vie. Difficile de lui donner un nom, à part « point commun universel » ou « dénominateur commun ». Certains le nomment « Vertu du Tao », d’autres « Verbe », d’autres « Saint-Nom ». Dans l'évangile selon Jean*, au chapitre premier, il est écrit : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu » (prologue 1). Dans « l'évangile selon Jésus », le premier verset est : « Au commencement était la volonté de Dieu*. »

 

* Évangile selon Jean : Les historiens, spécialistes de la bible et du nouveau testament sont presque tous d'accord pour dire que cet évangile n'aurait pas été rédigé par Jean. Cet apôtre était un juif, pêcheur de son état et l'évangile a été rédigé en grec. Jean, de son vrai nom araméen « Yohanan Shliha », était bien incapable de rédiger un tel ouvrage.

 

Les rédacteurs de cet évangile étaient les membres d'une communauté johannique d'Éphèse, aujourd'hui en Turquie, fondée par « Jean l’aîné » (presbytre en grec ancien, titre donné à un responsable religieux chez les premiers chrétiens. Ce mot a donné « prêtre »). Cet évangile aurait été rédigé au cours du premier siècle.

 

L'apocalypse, attribué au même apôtre de Jésus, Yohanan Shliha, fils de Zébédée, aurait été rédigé par un autre Jean, sur l'île de Patmos. On n'en sait pas plus sur cet auteur. En tout état de cause il devait avoir eu des hallucinations, sans doute dues à l'ergot de seigle, champignon parasite des céréales, contenant un alcaloïde, l'acide lysergique, à l'origine du LSD. Il se serait intoxiqué en mangeant du pain fait avec une farine contaminée.

 

Le syndrome dû à l’absorption de ce champignon a été nommé, au moyen-âge, le « mal des ardents » ou « feu de Saint-Antoine ». Il est souvent arrivé des incidents de ce type. En 1951, à Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, tout un village a souffert d'hallucinations dues à ce champignon. Selon des historiens, ce champignon et ses effets, serait la cause de la « Grande peur », un mouvement de jacquerie, ayant duré du 20 juillet 1789 au 6 août 1789.

 

* La volonté de Dieu : dans le texte Grec original, il est mentionné le mot « logos » (Verbe, Parole), mais ce mot peut se traduire par « volonté », « dessein », ici il s'agit de la volonté, du dessein du Tout, ou Dieu. On peut dire, en utilisant le mot « Verbe » que le Verbe était avec le Tout, qu'il était le Tout.

 

 

Il est intéressant de constater qu'en occident, aujourd'hui, il y a un mouvement qui tend à distinguer les gens, les uns des autres, en fonction de la couleur de leur peau, de leurs origines, de leur genre, de leurs religions. On cherche tout ce qui peut séparer, alors qu'il y a ce point, ce dénominateur commun en chacun. C'est le signe de l'absence de spiritualité et que le mental et ses concepts, prennent de plus en plus de place. Il est à remarquer aussi que la "cancel culture", le déconstructivisme, les anti-mâles blancs hétérosexuels de plus de 40 ans, les ennemis de la "théories du genre" sont souvent de gauche, peu portés aux choses religieuses.

 

 

 

La surface des choses

 

 

 

Ce point commun à tout, est au centre de chaque être vivant, donc en vous, puisque vous faites partie des êtres vivants. Ce centre est un « lieu » de calme, de repos, de conscience. Quand vous êtes à la surface des choses, dans la confusion, vous vous créez vos problèmes. Vous avez pourtant tout pour être heureux dans notre pays moderne et riche. Le malheur, quand il n’est pas imposé par les circonstances, vient souvent de l’aveuglement, de la vanité et du désir sans freins.

 

 

En réfléchissant aux problèmes, on se rend compte, remontant l’arborescence des causalités, qu’ils ont souvent le même point de départ, c’est-à-dire le manque de conscience profonde, la vanité, les désirs. La solution, c'est d’approfondir sa conscience, de réduire sa vanité et ses désirs. (Il ne faut pas confondre un désir et un besoin. Par exemple avoir faim est un besoin, le besoin de manger, vouloir du caviar est un désir). Avant de vouloir changer le monde et améliorer autrui, cherchez à vous améliorer ! Si chacun le faisait, la société humaine s’améliorerait aussi.

 

 

 

La solution à tous les problèmes

 

 

 

La solution à tous les problèmes est contenue dans la conscience profonde. Si vous ne vous en servez pas, elle ne vous sert à rien, excusez cette tautologie ! C’est comme celui-là qui meurt de soif près d’une source parce qu’il ne veut pas se baisser pour boire. Il existe des moyens de retrouver une pleine conscience et de diminuer la vanité, ce qui est une autre histoire, mais avant de chercher ces moyens il est besoin que vous ayez fait ce constat : l’approfondissement de la conscience est nécessaire.

 

 

Pour faire ça, pour approfondir sa conscience, il est conseillé d’aller au centre de soi. Ceux qui savent comment faire connaissent un état de paix intérieure, mais cet état ne dure pas tout le temps, il n’y a pas équanimité et quoi ? Qu’est-ce que c’est que cette équanimité dont tous les férus de spiritualité, surtout les bouddhistes, nous parlent ? Un concept ! L’équanimité ne se peut pas tout le temps. Il y a des choses, dans la vie, qui méritent qu’à cause d’elles on se révolte, on s’énerve, on rit, on pleure ! C’est la vie et les émotions ne sont pas là par hasard. Quand on parle d'équanimité, il faut la remettre à sa place, c'est-à-dire le temps de la méditation profonde.

 

 

Nous sommes humains. Viser un état supra-humain de mystique sans sautes d’humeur est une vanité de l’ego-spirituel, un leurre destiné à nous donner un objectif impossible à atteindre, une illusion de spiritualité. Aucune illusion n’est bonne, même correspondant parfaitement à nos concepts.

 

 

Quel que soit l’objet que l’on brûle on se retrouve avec de la cendre. Les questions sont ainsi, quelles qu’elles soient, on se retrouve toujours avec la même réponse : retrouve ton centre, retrouve sa paix. Souvent vous vous trouvez confronté à une problématique qui vous dépasse. Prenez alors un temps pour fermer les yeux et respirer calmement, quand vous ouvrirez les yeux, vous verrez que cette problématique aura perdu de son importance.

 

 

Vous connaissez ce dicton qui conseille de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Apprenez celui-ci : « Prenez toujours un temps de concentration sur le souffle avant d’agir ». Choisissez la joie, la simplicité et l’humilité pour avancer vers votre destination.

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable. Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #pointcommun, #saintnom, #méditation, #unité, #harmonie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :