Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les aliments chers à chacun se divisent aussi en trois ordres, qui correspondent aux trois gunas. De même pour la dédication, l'abnégation et l'altruisme. L'agya de La Voie (sa sadhana) demande de prendre soin du corps. C'est avec lui que nous méditons et faisons du service.

texte de sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité, de La Voie, de la nourriture et des angas.
Les angas de l'agya (la sadhana) de La Voie demande de prendre soin du corps

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

Le blog où se trouvent les satsang est ici

 

 

 

 

 

 

« Les aliments chers à chacun se divisent aussi en trois ordres, qui correspondent aux trois gunas. De même pour la dédication, l'abnégation et l'altruisme. » (Bhagavad-Gîtâ, 17:7 et « Le chant de l'éveillé », 15.5)

 

 

 

Nourriture sattvique

 

 

 

Les trois ordres dont parle ce verset sont ceux des trois gunas : la nourriture sattvique est fraîche, complète, naturelle et de bonne qualité, peu épicée. Elle est cuite à point et entraîne un état alerte et calme le mental, lui apportant une énergie calme.

 

 

On dit que ces aliments nourrissent la conscience. La nourriture sattvique comprend les fruits et les baies frais et séchés, les jus de fruits purs, les légumes crus ou légèrement cuits, les salades, les céréales, les noix, les graines, les pains complets, le miel, les herbes fraîches, les tisanes, le lait et le beurre frais.

 

 

Cette alimentation se digère aisément et fournit de l'énergie, augmentant la vitalité, la vigueur et l'endurance de l'intérieur. Ce type d'aliments donne de l'énergie et favorise la méditation. Le fait de choisir naturellement des aliments sattviques indique généralement une capacité de choisir la joie intérieure et de résister à la tentation. L'association d'un régime sattvique et d'une attitude appropriée peut améliorer le contrôle du mental.

 

 

 

Nourriture rajasique

 

 

 

Les aliments rajasiques, c'est la nourriture qui est mijotée pendant longtemps, pour accentuer la saveur ou qui est cuite dans des sauces riches. Ces aliments stimulent le système nerveux et accélèrent le métabolisme. Les oignons, le gingembre, les radis, le café, le thé, la nourriture épicée et salée, les repas rapides, le sucre raffiné, le chocolat sont de cette sorte.

 

 

La nourriture rajasique fournit au corps une stimulation excessive et ne favorise pas l'équilibre des énergies. Elle éveille les passions, suscite l'activité physique et donne souvent envie de continuer de manger, alors que le corps est rassasié. Un tel régime alimentaire incite à chercher à assouvir passions et désirs, et mène à une vie de douleur, d'afflictions et de maladies.

 

 

 

Nourriture tamasique

 

 

 

La nourriture tamasique comprend la viande, le poisson, les œufs, les champignons, les aliments transformés ou conservés, les aliments trop cuits, cuits au barbecue, réchauffés plusieurs fois ou rance, l'ail, l'alcool, les glaces.

 

 

Vous pourriez vous demander qui aime manger de la nourriture rance, putride et sans saveur, mais sachez que même la nourriture qui s'est refroidie est considérée comme rance. Les restants d'aliments préparés, il y a plus de trois heures, sont considérés comme rances. Les boissons fermentées font aussi partie de cette catégorie.

 

 

Tous les restes sont considérés comme tamasiques, (sauf le prashad*), ainsi que la nourriture dégageant une odeur forte et déplaisante. La nourriture impure est celle qui a été fortement transformée.

 

*Prashad : nourriture consacrée, offerte à Dieu (ou aux Dévas ou Satguru) sur un autel cérémoniel que les croyants se partagent à la fin de la cérémonie (la nourriture, pas l'autel !).

 

 

Sur les plans physique et mental, un régime alimentaire tamasique n'est pas bénéfique. Il peut contribuer à la substance matérielle du corps physique, mais il crée un sentiment de lourdeur et de léthargie. En ça, comme en tout, il faut savoir raison garder et doser chaque type d'aliments en fonction des besoins du corps, de son activité et des besoins de l'âme.

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #spiritualité, #gunas, #nourriture, #LaVoie, #HansYoganand, #méditation

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
"s0RfqIbgj5o3BceMlkFfuJbs-HedVll0E_