Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le problème des pays occidentaux est que beaucoup de personnes et la plupart des dirigeants, ne croient pas en Dieu. Certains pratiquent une religion, mais n'expérimentent pas la réalité de Dieu dans leurs vies. Déjà, le mot Dieu est inapproprié pour en parler, car il a été depuis si longtemps utilisé pour parler de choses qui n'ont rien à voir avec Dieu.

texte de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, le wokisme, le genre, la confusion et la vérité.
Qu'est-ce qui nous identifie le plus profondément ?

 

 

Text in English in the second part

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

Le blog où se trouvent les satsang est ici

 

 

 

 

 

 

 

Le problème des pays occidentaux est que beaucoup de personnes et la plupart des dirigeants, ne croient pas en Dieu. Certains pratiquent une religion, mais n'expérimentent pas la réalité de Dieu dans leurs vies.

 

 

Déjà, le mot Dieu est inapproprié pour en parler, car il a été depuis si longtemps utilisé pour parler de choses qui n'ont rien à voir avec Dieu, qu'il véhicule la confusion de croyances issues du mental. Dieu n'est pas une personne et n'a pas de religion. Il ne juge pas et ne s'occupe pas de nutrition ni de mode vestimentaire, pas plus que de morale.

 

 

Pourquoi dis-je que beaucoup de personnes ne croient pas en Dieu ? Parce qu'elles ne croient pas en l'existence de l'âme. Pourquoi dis-je qu'elles ne croient pas en l'âme ? Parce qu'elles se définissent et définissent les autres, selon des critères de couleur de peau, de genre, de sexualité, d'opinion, de religion, d'âge, de nationalité, de pouvoir d'achat.

 

 

Pourquoi des personnes décident-elles de faire une guerre morale aux occidentaux blancs, hétérosexuels, âgés et de culture chrétienne ? Parce qu'elles ne croient pas en l'existence de l'âme.

 

 

Une âme est une âme ; elle n'a ni genre, ni sexe, ni âge, ni condition sociale, ni religion, ni opinion politique, etc. Ces militants anti-tout, anti-chasse, anti-homme, anti-blancs, anti-patriote (sauf pour les Ukrainiens), anti-orthographe, ne croient pas qu'ils ont une âme, sinon ils chercheraient à s'identifier à elle, au lieu de s'identifier à leur couleur de peau, à leur genre, à leur sexe.

 

 

La spiritualité, qui n'est pas la religion, explore l'intérieur pour retrouver son vrai soi et qu'est-ce que le vrai soi ? C'est l'âme et je peux vous assurer qu'une âme est une âme. Il n'y a pas d'âme valant plus ou moins qu'une autre. Il y a des âmes anciennes, d'autres plus jeunes dans le cycle de la vie (samsara), mais elles sont toutes faites à partir de ce qui constitue l'Unité.

 

 

Ces militants actifs (pléonasme ?) sont des âmes perdues dans la confusion, les ténèbres de l'ignorance (nescience). Quand on ne sait plus dire ce qu'est un homme, une femme, le bien, le mal c'est que l'on est confus. L'ignorance dont je parle ici, n'est pas le manque de connaissances apprises, de culture, mais l'absence de la connaissance. La connaissance, dont je parle ici, est nommée « Veda », en Inde. Il ne s'agit pas des Védas, les écritures, mais de la parfaite conscience venue de l'intérieur (satçitananda).

 

 

Je ne vous dis pas que tout le monde se vaut, qu'aucune différence n'existe. Durant notre incarnation, nous avons un mental, une personnalité, une religion et toutes ces sortes de choses qui influent sur le "vivre-ensemble". Je dis seulement que de se définir essentiellement sur les apparences, le sexe, le genre et les opinions, en oubliant l'âme, qui est le "soi" profond, c'est générer de la confusion, de la souffrance.

 

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable.

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

 

Lost souls

 

 

 

The problem of Western countries is that many people, and most leaders, do not believe in God. Some practice a religion, but do not experience the reality of God in their lives.

 

 

Already, the word God is inappropriate to speak of it, for it has been used for so long to speak of things which have nothing to do with God, that it conveys the confusion of beliefs coming from the mind. God is not a person and has no religion. He does not judge or deal with nutrition or fashion, nor does he deal with morality.

 

 

Why do I say that many people do not believe in God? Because they don’t believe in the existence of the soul. Why do I say they don’t believe in the soul? Because they define themselves and others, according to criteria of skin colour, gender, sexuality, opinion, religion, age, nationality, purchasing power.

 

 

Why do people decide to wage a moral war against white, heterosexual, elderly and Christian westerners? Because they don’t believe in the existence of the soul.

 

 

A soul is a soul; it has no gender, sex, age, social condition, religion, political opinion, etc. These «anti-all», anti-hunting, anti-man, anti-white, anti-patriot (except for Ukrainians), anti-spelling activists, do not believe that they have a soul, otherwise they would seek to identify with it, instead of identifying with their skin colour, their gender, their sex.

 

 

Spirituality, which is not religion, explores the interior to find its true self and what is the true self? It is the soul and I can assure you that a soul is a soul. There is no soul worth more or less than another. There are ancient souls, younger ones in the cycle of life (samsara), but they are all made from what constitutes Oneness.

 

 

These active militants (pleonasm?) are lost souls in confusion, the darkness of ignorance (nescience). When you can no longer tell what a man, a woman is, good, evil is that means you are confused. The ignorance I am talking about here is not the lack of learned knowledge, of culture, but the absence of the not-learned knowledge. The knowledge I’m talking about here is called “Veda” in India. It is not the Vedas, the scriptures, but the perfect consciousness coming from within (satçitananda).

 

 

I am not saying that everyone is equal, that there is no difference. During our incarnation, we have a mind, a personality, a religion and all kinds of things that influence the "living together". I only say that to define oneself essentially on appearances, sex, gender and opinions, forgetting the soul, which is the deep "self", is generating confusion, suffering.

 

 

Tag(s) : #spiritualité, #LaVoie, #wokisme, #wokes, #genre, #âme, #ignorance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
"s0RfqIbgj5o3BceMlkFfuJbs-HedVll0E_