Dieu,lavoie,spiritualite

Dieu existe, je n’ai aucun doute à ce propos car j’en ai eu la preuve irréfutable : je l’ai vu, je l’ai entendu, je l’ai ressenti mais comment partager avec vous ces preuves de son existence ? Je ne peux pas vous montrer de vidéos ni de photos de Lui. Je pense que si je le pouvais, si je pouvais vous montrer une photo, une vidéo de Lui ce ne serait pas suffisant ; vous douteriez de l’authenticité de ces preuves et vous auriez raison : Dieu ne peut pas être photographié, filmé ni enregistré.

Je ne suis pas le seul à avoir la conviction de l’existence de Dieu. Il y a près de deux milliards de chrétiens, un milliard et demi de musulmans, huit cents millions d’hindouistes, trois cent trente millions de bouddhistes, deux cents millions d’animistes et près de quinze millions de juifs dans le monde, sans compter les sikhs, les jaïns, les taoïstes, les confucianistes et autres religions plus ou moins fantaisistes et sans compter les agnostiques, simples croyants. Ce qui nous fait dans les cinq milliards de croyants.

Mais Dieu… est-il juif ? chrétien ? musulman ? hindouiste ? Non, il n’a pas de religion, Dieu. Jésus n’était pas chrétien, Lao-Tse n’était pas taoïste, ni Gautama bouddhiste. Dieu n’est pas un Homme. Il existe mais il n’est pas un Homme.

Ce que disent de Lui les plus hautes autorités de toutes les religions est faux, complètement faux, en tout cas n’engage en rien Dieu. Rien de ce qui est dit, à propos de Dieu, n’est vrai car personne ne sait qui il est, à quoi il ressemble… enfin, pas vraiment personne : ceux qui ont connu le plus haut des sept samadhi, le nirvikalpa-samadhi (Extase) ont vu Dieu, l’ont entendu, ressenti profondément, véritablement mais ils ne peuvent l’expliquer ni le décrire de façon convaincante. Ils l’ont vu mais pas en son entier, car il est infini, mais un peu de ciel est le ciel.

Dieu n’est pas Homme

L’être-humain a déjà du mal à comprendre les autres êtres-humains, alors ? Comment comprendre intellectuellement Dieu ? Comment en parler, quand on a connu le nirvikalpa-samadhi ? On ne le peut pas. On passe des années à le décrire, à en parler, à le louer sans en approcher la quintessence, incapables de dire l’ineffable.

Dieu existe. Il n’est pas un Homme, il n’a pas les sentiments que les êtres-humains ont. Il n’a pas la morale des être-humains. La loi, les us et coutume, la raison suffisent à encadrer les actes des Hommes. Quand un enfant de six ans meurt, Dieu n’est pas malheureux pour lui, car il sait que la mort n’est rien. Les parents de cet enfant, s’ils sont croyants, se demandent pourquoi Dieu a rappelé à Lui leur enfant, ils trouvent ça injuste mais la mort n’est ni juste ni injuste.

Les livres sur Dieu ont tous été rédigés par des Hommes. Dieu n’a jamais écrit de livre. Je sais qu’il y en a qui croient le contraire mais de croire en quelque chose ne fait pas de ce que l’on croit quelque chose de vrai. Certains livres, plutôt que d’autres, disent des choses vraies, sont des témoignages inspirants de gens qui ont fréquenté l’harmonie de Dieu profondément en eux et dans leur vie mais ils ne sont que des témoignages.

Dieu existe. Il n’est pas un Homme, il n’a pas la morale des Hommes. Par exemple quand une femme couche avec d’autres hommes que son époux, ou un homme avec une autre femme (Pour ne parler que des hétérosexuels qui vivent en couple), Dieu n’est pas choqué, il ne la ou ne le juge pas et continue à lui donner son amour salvateur à chaque instant, la gardant ainsi en vie. C’est l’amour de Dieu qui donne la vie à tout ce qui est vivant !

Dieu existe. Il n’est pas un Homme, il n’a pas d’à priori à propos de ce que les hommes doivent ou non manger. Doivent-ils être végétariens ? Manger du porc ? Dieu n’est pas diététicien. Ce que les gens mangent ou ne mangent pas, qui couche avec qui et comment, Dieu ne s’en occupe pas. Imaginez : comme le cosmos est vaste et Dieu est à l’origine de tout ça, alors… les mœurs des Hommes, imaginez comme il s’en préoccupe !

Dieu existe. Il n’est pas un Homme. Ce que les gens disent et pensent de Lui, il s’en moque. Ce que les gens écrivent à son propos l’indiffère, je ne suis même pas sûr qu’il le sache ; il est tellement au-dessus de tout ça. Vouloir venger Dieu, parce que des Hommes ont dit du mal de Lui, c’est le prendre pour une personne susceptible et incapable de se défendre. C’est blasphémer. Dieu n’a besoin de personne.

Dieu existe. Il n’est pas un Homme et il ne juge pas plus qu’il ne récompense. Ce sont les actes des hommes qui portent en eux leurs sanctions, « positive » ou « négatives ». Pour juger il y a des personnes dont c’est le métier, qui sont allé à l’école pour le faire. Dieu se donne H24, tous les jours à toutes ses créatures. C’est à l’Homme d’avoir un cœur ouvert pour le voir, l’entendre et le ressentir. Il existe des techniques pour ça, mais c’est une autre histoire.

Dieu n’est pas un Homme, alors, qui est-il, Qu’est-il ? Je connais Dieu, je l’ai vu et je le vois encore et pas seulement à travers la beauté de Sa Création. Je l’ai vu, et je le vois encore à chaque fois que je ferme les yeux et que je regarde de la bonne manière. Je l’ai entendu aussi et pas seulement à cause de la musique que le vent fait dans le feuillage des arbres, pas seulement dans le chant des oiseaux et les rires de ceux que l’on aime… je l’ai entendu en moi, en me concentrant d’une certaine manière. Il ne m’a pas parlé, Dieu ne parle pas ; il n’a pas d’appareil phonatoire… il ne pense pas, il n’a pas de cerveau mais j’ai entendu le son que Sa lumière fait en brillant au-dedans de moi.

Je l’ai vu et entendu

Je l’ai vu et je l’ai entendu, je continue de le voir et de l’entendre tous les jours en méditation et pourtant je ne puis vous dire qui est Dieu, ce qu’il est. Mon entendement est fait pour le voir, l’entendre et profiter du parfait bonheur, de la joie qu’il donne comme la source donne son eau. Pourtant je ne puis rien expliquer, tout juste je travaille à témoigner, je ne puis l’expliquer car qui pourrait expliquer l’inexplicable.

Ce que je sais de Dieu, ce que je vous en dis ne sort pas de mon imagination, ne sort pas d’un livre mais de l’amour qu’il me donne et de sa lumière. En brillant elle éclaire mon Esprit et lui donne les mots pour le dire. Si vous savez bien lire, avec le cœur, vous saurez que mes mots sont vrais.

Ce que je ressens, sans être capable de vous dire comment, c’est que Dieu est infini en espace et dans le temps. Jamais né il a tout créé et il maintient tout en vie parce qu’il est La Vie. Il est ce que certains ont coutume de nommer l’alpha et l’oméga, l’infiniment grand et l’infiniment petit et nous, vous, où vous situez-vous sur cette échelle sans fin ?

Qu’est-ce qu’est Dieu ? Il est l’harmonie Unique, comme l’équation essentielle à partir de laquelle toutes les autres équations, du connu et de l’inconnu, font vivre le vivant, s’enrouler et se dérouler les fougères, les bourgeons, les coquilles des bêtes à coquilles, les doubles hélices de l’ADN, des escaliers, les voûtes des cathédrales etc. Tout vous dis-je ! S’il est tout, il n’y a rien qu’il ne soit pas.

Quel est le but de Dieu ? Dieu n’a pas de but : il n’a pas non plus de point de départ, il est juste l’harmonie. Notre but, à nous les Hommes, nous qui avons le choix de le viser ou de n’en faire qu’à notre tête, notre but est de nous fondre dans cette harmonie de Dieu, d’en faire partie en toute conscience et, ainsi, d’atteindre ce que jésus nommait le Royaume, ce que certains, en Inde, nomment satçitananda ou « Parfaite conscience de la béatitude », la parfaite satisfaction, celle qui n’a pas besoin d’objets.

Je sais comment faire pour faire ça, avoir une parfaite conscience de la béatitude… j’ai appris ça d’un maître et maintenant je l’apprends à ceux qui me le demandent et vous, lecteur, voulez-vous l’apprendre ?

Les satsang (paroles inspirées) sont ici