amour,spiritualite,lavoie,but

Beaucoup de personnes pleines de bons sentiments (et ce n’est pas un défaut !) soutiennent que de s’aimer les uns, les autres est ce qu’il y a de plus important dans la vie, mais en vérité de s’aimer n’est pas le but de la vie. C’est beau, il n’y a pas à le nier et de s’aimer est mieux que de se haïr ou même que l’indifférence mais ce n’est pas pour s’aimer ni pour être aimé que notre âme s’est incarnée. Il y a un but à l’incarnation qui n’est pas celui-là.

– 

En même temps rien n’empêche d’accomplir le propos de son incarnation et d’aimer, d’être aimé en même temps…ce n’est pas incompatible. En fait tout est une histoire d’Amour, mais il s’agit de celui que Dieu* porte à sa Création et à ses créatures. L’amour humain le plus beau, le plus altruiste est le reflet de l’Amour Divin, comme la lumière de la Lune est le reflet de celui du soleil mais ne confondez pas l’amour et le désir même si les deux cohabitent souvent.

*Si le mot Dieu vous dérange remplacez-le par un autre, par exemple « Tao », « L’Un », « L’Unité ».

L’amour n’est pas la raison d’être de votre existence, autrement dit: vous n’êtes pas en vie pour aimer des gens ni pour en être aimé. C’est bien d’aimer et d’être aimé et c’est mieux que de détester tout le monde et d’en être détesté mais ce n’est pas le propos, le but de la vie humaine.

 –

Je lis souvent, sur les réseaux sociaux, le partage de gens qui prônent l’empathie, la compassion, l’amour pour autrui et vantent les méritent de tel sage indien, de tel et telle guru qui parle d’amour, de développer vos qualités altruistes. Certains croient que l’éveil se manifeste par le fait d’aimer inconditionnellement tout le monde. Même si cette conviction est belle, elle n’est pas une réalité pour autant.

 –

Ces gurus, qui prônent l’amour universel sans condition, ne sont pas des maîtres spirituels comme entendu sur La Voie. Sans doute sont-ils de saintes personnes, vraiment, mais pas des guru. Un sage qui vous enseigne l’amour est une belle personne qui mérite votre respect et votre affection et un exemple de ce qu’un être humain peut être pour le bien de tous, mais le but, la raison d’être de votre vie n’est pas d’aimer et un guru doit vous permettre de découvrir et d’accomplir la raison de votre venue sur Terre, pas vous enseigner l’amour. Les saints sont là pour ça et un guru n’est pas un saint.

 – 

Un saint peut être un exemple, mais pas un guide spirituel comme entendu sur La Voie. Le but de la vie humaine n’est pas de devenir saint, ni gentil, ni amoureux. Cette idée est bien un héritage de la religion chrétienne (il y a pire !) :

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés

Jésus, dans Jean 13:34

En vérité le Christ, quand il a prononcé ces paroles, ne s’adressait pas à tous les hommes mais à ses quelques très rares disciples et il leur disait ça afin qu’ils soient solidaires et des exemples dans leur mission de prêche. La citation exacte du Christ, comme elle nous a été transmise par les évangiles est:

Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez; et, comme j’ai dit aux Juifs: vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant. Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

Jésus, dans Jean13: 33.34.35

– 

Un guide spirituel est censé amener ses disciples à la Libération des chaînes du samsâra (le cycle des incarnations) en leur enseignant une « méthode » (Sàdhana) leur permettant de sortir de l’illusion, de la confusion et de la souffrance qu’elles génèrent.

 – 

Cette démarche spirituelle vraie, profonde est intérieure et les autres ne sont en rien concernés. Votre relation aux autres n’entre pas en ligne de compte dans la méditation profonde, par exemple. Les plus grand mystiques s’isolent du monde et se consacrent complètement à la quête de la Libération. Rassurez-vous, ce n’est pas un passage obligé de la spiritualité : il est parfaitement possible de vivre une belle vie spirituelle en vivant en famille, dans la société, d’y être bien et d’avoir des sentiments pour les uns et les autres.

– 

Vous n’êtes pas tous appelés à vivre en ermites et avez sans doute une vie sociale et familiale, voir amoureuse, et pour ce genre de relations l’amour se conçoit et même se justifie. Il n’est pas mauvais d’être altruiste, ni plein d’empathie, mais cette qualité de sentiments, encore une fois, ne vous fera pas avancer d’un millimètre vers l’accomplissement de votre raison de vivre, la Libération, même si elle fera quand même de vous un humain plus beau.

– 

Chaque incarnation donne à l’âme un peu plus de Conscience

Bhaktimàrga 1-2-14

– 

La religion chrétienne enseigne, au contraire, que de cultiver ces sentiments, ces vertus et ces comportements vous fait aller dans les pas du Christ et, ainsi, gagner le Royaume des cieux. L’enseignement du Christ, que je connais et que je respecte, ne dit pas tout à fait ça, même si ça y ressemble beaucoup et le Royaume à gagner est à l’intérieur…ça il l’a dit !

 –

Si ceux qui vous guident vous disent : voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent : il est dans la mer, alors les poissons vous précéderont ; mais le Royaume est au dedans de vous et il est au dehors de vous.

Jésus, dans l’Évangile de Jésus 22:5

 – 

Le but de votre vie n’est ni d’aimer ni d’être heureux

 – 

L’amour et le bonheur sont sûrement plus agréables que la haine ou l’indifférence et le malheur et si vous avez le choix, il n’est pas idiot de les privilégier et de les rechercher mais rien n’empêche d’aimer, d’être aimé et heureux tout en œuvrant pour sa Libération.

 –

Ce que je veux vous faire comprendre c’est que ce sont des choses différentes. Si vous êtes chercheur de vérité, que vous avez à cœur de trouver la véritable, la fondamentale raison de votre vie, pourquoi elle vous est donnée, alors la recherche du bien être, de l’amour sentimental ne devrait pas vous détourner de votre accomplissement spirituel. Ce n’est pas l’Une ou l’autre !

 –

Un guide qui prône l’amour entre les gens attire beaucoup de gens car ce discours est plaisant à entendre et correspond aux désirs de beaucoup, mais un guide n’est pas là pour caresser les gens dans le sens du poil.

 –

Le but de la vie n’est ni d’aimer ni d’être heureux. Le but de votre vie, comme de toutes vies, est de revenir à la source de tout en pleine Conscience. Pour y arriver il y a des choses à faire et l’amour n’en fait pas partie même s’il n’est pas interdit, pas plus que désagréable, d’aimer lorsqu’on est aimé en retour par une autre personne.

 –

Un aspirant m’a posé cette question, après avoir lu ce texte :

 –

Vous écrivez que l’Amour n’est pas le But de l’humanité mais sans amour comment avancer entre nous ? Comment nous comprendre ? Comment nous respecter ? Je sais que nous avons un travail personnel à faire sur cette Terre mais cela induis à être égoïste en quelque sortes, non ?

Un aspirant

 –

Voici la réponse que je lui ai faite:

 –

Nous respecter, nous comprendre, avancer ensemble…ce n’est pas le but de la vie qui vous a été donné. Spirituellement le travail se fait en soi et pour soi. Égoïsme ? L’égoïsme est du domaine du monde, du mental or ce dont je parle est du domaine spirituel.

 –

L’égoïsme est de ne voir que ses intérêts mais là il ne s’agit pas d’intérêts mais de but, d’accomplissement intérieur. Les êtres humains font partie d’un archipel où les îles semblent séparées par la mer mais, quand on regarde bien on voit qu’elles sont réunies par en dessous.

 –

La démarche spirituelle est d’aller voir en dedans de nous, la source de tout. Comme cette source de tout est la même pour tout et tous, en trouvant cette source de tout, en nous, nous trouvons la source des autres et ainsi réalisons que nous sommes unis par en dedans.

 –

Sinon on cherche l’union par les concepts mentaux : ainsi les juifs se sentiront unis aux autres juifs, les musulmans sunnites avec les musulmans sunnites, les libéraux avec des libéraux mais ces groupes se sentiront séparés des autres groupes. En trouvant individuellement la source en nous, en chacun d’entre nous, nous trouvons ce qui unit tout. Où est l’égoïsme ?

 –

D’un point de vue humain il est sans doute bon de s’unir, de faire les chose ensembles et pourquoi pas ? Mais l’un n’empêche pas l’autre : de suivre une voie intérieure, personnelle et, en même temps, d’agir ensembles pour arriver à quelque chose.

 –

De suivre la voie personnellement n’empêche pas d’aimer des gens, ni d’être amoureux mais ce n’est pas le but de la vie. Il y a But et buts comme il y a connaissances et Connaissance, conscience et Conscience.

 –

Vous pouvez parfaitement aller sur la voie pour accomplir la raison d’être de la vie, vous préparer à revenir en toute Conscience à l’origine de tout mais  ça ne vous empêche pas, en attendant, d’avoir des buts personnels, comme d’acheter une maison, de lutter contre les pesticides, d’aider les pauvres mais ne soyez pas dupe : ces activités honorables ne doivent pas se substituer à l’accomplissement de la raison qui a motivée votre incarnation.

josé