spiritualitecourseslavoie2

 __

Autre blog dont les textes sont plus approfondis, cliquez ici

La spiritualité est le domaine de l’esprit ou âme. La spiritualité est l’existence vécue pleinement dans l’accomplissement de sa raison d’être. Certains croient qu’elle s’adresse à des personnes qui auraient certaines capacités particulières.  Ils considèrent qu’il y aurait des activités compatibles avec la spiritualité et d’autres incompatibles. Ainsi il serait possible d’être spirituel en lisant, en priant, en méditant, peut-être en mangeant, en jardinant et il serait impossible de l’être en cuisinant, en prenant le métro, en travaillant ou en défilant dans la rue pour faire valoir ses droits.

L’existence serait matérialiste la plupart du temps et spirituelle seulement à certaines heures de la journée, ce qui est faux. Encore faut-il se mettre d’accord sur le sens du mot « spiritualité ». Ce mot est souvent comme cette auberge espagnole, où les convives amènent leurs victuailles. Que disent les dictionnaires ?

« Qualité de ce qui est esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité : la spiritualité de l’âme, de la poésie. Ce qui concerne la doctrine ou la vie centrée sur Dieu et les choses spirituelles ». (Le Larousse)

La spiritualité concerne l’esprit

« La notion de spiritualité se rattache traditionnellement à la religion, dans la perspective de l’être humain en relation avec un être supérieur, Dieu, et le salut de l’âme. Elle se rapporte, d’un point de vue philosophique, à l’opposition de la matière et de l’esprit ou encore de l’intériorité et de l’extériorité. Elle désigne également la quête de sens, d’espoir ou de libération et les démarches qui s’y rattachent, initiation, rituels, développement personnel, nouvel âge. Elle peut également, et plus récemment, se comprendre comme dissociée de la foi en Dieu, jusqu’à évoquer une spiritualité sans dieu ». (Wikipédia)

En résumé la spiritualité est ce qui concerne l’esprit, mais quel sens donner au mot « Esprit » ? En poussant les recherches étymologiques du latin au grec, de l’hébreu jusqu’au Sanskrit, on trouve que le mot esprit signifie « souffle ». La spiritualité serait ce qui concerne le souffle. Par les diverses traductions des livres fondateurs de la pensée occidentale, l’hébreu « ruach » (« ruach-Elohim » ou « Esprit-des-Dieux » ou « Saint-Esprit ») a donné le Grec « pneuma », qui a donné le latin « spirare » (souffler), puis « spiritus » pour arriver à notre « Esprit », ou « âme ».

Le mot sanskrit, d’où est issu le mot hébreu « ruach », est « vàtah », qui a donné « nirvàna ». Ce mot est composé du radical d’origine indo-européenne « và » (souffler) et du préfixe « nis » (devenu nir dans nirvàna). Ce préfixe signifie l’idée du souffle qui sort de nous et s’apparente à l’âme. Les mots latins « anima » et « animus » sont reliés au grec ancien par le mot : « ànemos » qui signifie « vent ».

En résumé : tous les mots français qui servent à dire la spiritualité ont une seule et même origine. « Esprit », « âme », « spiritualité », « nirvanà » ont leurs racines dans le sanskrit, via le Perse, l’hébreu, le grec, le latin pour arriver au français. Cette racine est le mot « souffle », « respiration ». Alors, si c’est bien une question ayant trait au souffle, cela concerne toute votre existence, car vous respirez tout le temps, pas seulement à certaines heures. La respiration est compatible avec tous les actes de la vie, à part peut-être la plongée en apnée.

Chacun est libre de choisir à quoi il occupera son existence, pour autant qu’il puisse vraiment choisir. La spiritualité est la pleine conscience. Elle concerne tous les êtres humains. Elle n’est pas cantonnée à certaines heures ni à certains actes, car nous sommes en vie tout le temps. Elle ne procède pas de concepts ni de dogmes et n’est en rien concernée par les religions.