Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pratique régulière de La Voie a cette ambition : vous permettre d’avoir ce discernement et cette conscience, ce recul sur « vous-même », en tout cas sur celui que vous croyez être.

Texte de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, la vanité, le faux-ego et l'humilité.
Votre pire ennemie est la vanité, apprenez à la reconnaître

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

Le blog où se trouvent les satsang est ici

 

 

 

 

 

 

Si vous avez besoin de profondeur et que vous projetez de méditer, dans l’espoir que la méditation répondra à vos besoins, si vous voulez vivre une spiritualité, comme on part pour un pèlerinage dans une contrée sacrée et inconnue, si vous avez soif de vérité et de retrouvailles avec l’essentiel, commencez par savoir ce qu’est le faux-ego. Soyez capable de le discerner.

 

 

 

Je sais que ce mot « faux-ego » ne vous est pas familier ; vous connaissez mieux le mot « ego », eh bien sachez que le faux-ego, c'est ce que vous nommez l’ego ! Sur La Voie, l’ego est positif, c’est lui qui nous donne une conscience individuelle. Les défauts que vous attribuez à l’ego, sont ceux du faux-ego. Vous pouvez aussi le désigner par le mot « vanité ». Le faux-ego est le fruit d’une conscience confuse. Quand l’âme s’identifie au mental, à ses pensées, à ses concepts, à la personnalité, au corps physique, il y a apparition du faux-ego. Le faux-ego est comme les ténèbres : il apparaît quand on éteint la lumière !

 

 

Conscience

et conscience

 

 

 

Sur La Voie, il y a conscience et conscience… La conscience c'est quand vous mettez le cerveau sur « on », la diode verte s’allume et dit que le cerveau fonctionne, qu’il perçoit son environnement et que sa pensée est cohérente. Avoir conscience du temps qui passe, que nous avons besoin d’aide, avoir conscience de ses limites, voilà le champ d’application de cette conscience. Il y a aussi une conscience qui est plus que ça, qui est un autre nom pour dire « âme ». L’âme incarnée est justement celle qui a été liée à l’ego, afin de pouvoir dire « je ».

 

 

Quand votre conscience est uniquement dans le champ des phénomènes, des sens, des pensées et des émotions, le faux-ego (la vanité) apparaît et guide votre mental et vos actes. Si c’est votre conscience profonde qui dirige le mental, alors le faux-ego se fait moins dominateur. C’est un des propos de La Voie, de remettre la conscience et le mental à leurs places respectives.

 

 

Pour relever ce défi, commencez déjà par être en mesure d’identifier le faux-ego, votre vanité, ceci afin de pouvoir prendre vos distances. Quand vous discernerez le faux-ego, que vous ferez la différence entre vous et lui, et que vous prendrez vos distances vis-à-vis de lui, alors vous serez en mesure de vivre une vraie spiritualité.

 

 

 

Une spiritualité

vraie

 

 

 

« Celui qui donne sans compter a tout. Ce qui a de la valeur a un prix, celui du Royaume est la vanité et le désir. » (Bhaktimàrga 2-3-10) Le faux-ego n’aime pas la méditation et la spiritualité vraie. Qu’est-ce qu’une spiritualité vraie ? C’est une pratique qui remet en question la vanité. Mais, imaginez que vous soyez dans la confusion du faux-ego… comment faire pour vous en rendre compte ? Si vous ne croyez pas être dans la confusion, ça ne signifie pas, pour autant, que vous n’y soyez pas.

 

 

Des personnes remplies de certitudes ont condamné Galilée, parce qu’il soutenait que la terre était ronde, qu’elle n’était pas le centre de l’univers, qu’elle tournait sur elle-même et autour du soleil. Des gens, aujourd’hui, soutiennent que la terre est plate et que l’on répand, depuis des avions, des produits destinés à faire disparaître l’humanité. Vous voyez ce que peut donner la confusion, qui est le fruit du faux-ego.

 

 

La pratique régulière de La Voie a cette ambition : vous permettre d’avoir ce discernement et cette conscience, ce recul sur « vous-même », en tout cas sur celui que vous croyez être. N’espérez pas vivre une vie spirituelle profonde sans avoir à vous remettre en cause et se remettre en cause, ça ne plaît pas du tout à la vanité. Il y a des « spiritualités » qui flattent la vanité : on vous donne un mot secret, une cape blanche, une épée et l'on vous dit que vous êtes une élite… Vous savez, c’est ce qu’Adolf Hitler a fait avec les Allemands, il y a quelques décennies.

 

 

Quand on la remet en cause, la vanité (faux-ego) se sent humiliée et elle n’aime pas du tout ça : elle prend l’humilité pour de l’humiliation et la gentillesse pour de la faiblesse. Si vous êtes prêt à vous remettre en question, alors vous êtes au bon endroit : renseignez-vous.

 

 

 

 

 

 

e.mail de contact : lavoie.eu@gmail.com

Le blog des satsang

 

Avec un smartphone ou certaines tablettes, ce blog est moins confortable. Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #vanité, #égo, #fauxego, #HansYoganand, #bonheur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :